L’Église vivante

de John VandenOever

Robert Strong tend son cellulaire à un jeune homme qui est en cavale depuis sept ans. Les deux relaxent dans un café à même une église, située à Emmeloord, aux Pays-Bas. Une scène de la vie de Jésus défile sur l’écran du téléphone. « Est-ce dans votre langue? » demande Robert au réfugié d’Érythrée, qui hoche de la tête, étonné d’entendre parler le tigrina si loin de son pays.

Le cellulaire de Robert est connecté à LightStream Wireless, un réseau de diffusion de contenu sans fil du Messenger Lab d’In Touch. LightStream donne accès à une profusion de versets bibliques, à des leçons du pasteur Stanley et à des extraits du film Jésus, dans les langues parlées par des réfugiés qui vivent dans un camp à dix kilomètres du café. Ces gens ont fui la persécution et la tourmente sur le continent africain.

En tant que directeur d’Operation Mobilization, Robert coordonne l’aide apportée aux demandeurs d’asile dans toute l’Europe. Toutefois, motivé par un sentiment de responsabilité chrétienne, il a ouvert ce café.

Lui et sa femme, Ruth, avaient remarqué qu’un grand nombre de réfugiés se rendaient à l’épicerie adjacente à leur église. Chaque mardi, des résidents du centre de réfugiés reçoivent des euros du gouvernement pour les aider à payer leurs factures de services publics, leur loyer et leur nourriture. Après avoir fait leurs achats, ils s’assoient devant l’épicerie, souvent par temps pluvieux et froid, et attendent que quelqu’un les ramène au camp. Le couple Strong a donc suggéré à l’Église de leur offrir thé et café.

« Notre Église a repris vie », admet Robert. Ce qui était un groupe isolé s’est transformé en collectif qui s’est uni pour tendre la main à ses voisins et les servir. Ces gens préparent des rafraîchissements pour leurs invités, écoutent leurs histoires et jouent à des jeux de société avec eux. Bon nombre des réfugiés qui fréquentent le café viennent maintenant au culte du dimanche.

Puisque dans le monde oriental, on parle ouvertement de la foi, Robert trouve facile de demander à ses nouveaux amis s’il peut prier pour eux. Ils discutent de la croix dans l’église, et découvrent comment connecter leur cellulaire au contenu biblique de LightStream.

Les réfugiés sont des survivants dont le vécu est rempli de douleur et de pertes. Ils continuent pourtant de cheminer jusqu’à ce qu’ils trouvent un foyer. Tandis qu’ils sont de passage, Robert et son Église agissent en tant que leur prochain, cherchant à les aimer et à les servir comme une famille devrait le faire.

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A