Qu'advient-il de mes notes

Une Église aimante

LUC 10.25‑37

L’Église devrait en grande partie combler les besoins des croyants, puisqu’elle est appelée à être autonome. Après avoir passé maintes décennies dans le ministère, j’ai appris qu’il n’y a qu’une façon pour l’Église de fonctionner comme elle le devrait : ses membres doivent s’engager à se donner pour le bien des autres.

Par exemple, un homme décide de prier et de lutter avec un frère affligé jusqu’à ce qu’il soit libéré de son fardeau ou qu’il retrouve la paix. Une femme se met à la disposition d’une nouvelle convertie pour répondre à ses questions sur la prédication de la semaine; ensemble, elles examinent la Bible et en remplissent leurs pensées. On peut servir de tant de manières : amener une personne âgée au culte, enseigner une classe de l’école du dimanche ou rendre visite à une mère monoparentale et l’écouter.

Avant de vous laisser dépasser par tous les besoins de votre Église, souvenez‑vous qu’il appartient à tous les membres du Corps de « s’aimer l’un l’autre ». Une seule personne ne peut satisfaire tous les besoins. Supposons toutefois que vous vous engagiez à servir un petit groupe de gens de votre entourage. Si, ce faisant, vous sacrifiez de vos ressources et de votre temps, Dieu vous accordera plus de joie et de contentement que vous n’en avez jamais éprouvés.

Le christianisme authentique fait passer les autres avant soi. Si les chrétiens s’engageaient à combler les besoins que le Seigneur porte à leur attention, les Églises léthargiques seraient transformées et deviendraient un véritable corps de croyants qui travaillent ensemble pour la gloire de Dieu.

LA BIBLE EN UN AN : 1 CHRONIQUES 10 – 12

COMMENTAIRE

Commentaire Désactivé