Le danger de la paresse

  • janvier 23, 2017
lundi 23

2 THESSALONICIENS 3.6‑13

De nombreuses personnes ne s’arrêtent jamais au fait que la paresse est péché. Comme pour toute autre faute, elle a le potentiel de nous nuire et de nous briser. L’oisiveté va à l’encontre des enseignements bibliques. Or, tout ce qui ne respecte pas l’Écriture est péché. Dans la parabole des talents, Jésus s’est adressé ainsi à l’esclave qui avait enterré l’argent de son maître : « Serviteur méchant et paresseux! » (Mt 25.26). Par conséquent, le Seigneur a placé la méchanceté et la paresse dans la même catégorie. 

Le livre des Proverbes décrit le paresseux. Il remet toujours à plus tard ce qui doit être fait (20.4). Il se sert de n’importe quelle excuse pour éviter de travailler (22.13). Il perd son temps (6.9‑11) et, enfin, il est négligent et indifférent à ce qui se passe autour de lui (24.30‑32).

La paresse ne sied pas au croyant. Notre Père s’attend à ce que nous vivions résolument et que nous travaillions consciencieusement. L’indolence et un ouvrage de piètre qualité nuisent à notre témoignage. Nous lisons cet avertissement en Proverbes 25.19 : « Comme une dent cassée et un pied qui chancelle, ainsi est la confiance en un perfide au jour de la détresse. » Le paresseux est peu fiable, il abandonne la tâche avant de la terminer et, par conséquent, son témoignage en souffre. Comment les incrédules seront‑ils attirés vers une telle vie?

Nous avons une occasion merveilleuse de participer à l’œuvre de Dieu, et notre apport inclut un bon rendement au travail comme preuve de notre obéissance. Choisissons de nous affairer pour Christ dès aujourd’hui.

LA BIBLE EN UN AN : EXODE 22 – 24
Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A
loader
Date de publication janvier 23, 2017
Le danger de la paresse

Read Now
DailyDevotionNotFound
DevotionArchiveNotAvailable