Adoration et service acceptables

  • février 13, 2018
mardi 13

MALACHIE 2.1‑9

Malachie avait un message dur à transmettre aux sacrificateurs d’Israël. Par le passé, l’Éternel avait choisi la descendance de Lévi pour qu’elle le serve dans le temple et instruise le peuple. Cette responsabilité sacrée était un honneur, et les lévites auraient dû servir Dieu avec crainte et révérence. Aux jours de Malachie, cependant, la conduite des sacrificateurs déshonorait l’Éternel.

Au premier abord, nous pourrions croire que ce passage de l’Ancien Testament ne nous concerne pas, mais les chrétiens sont un saint sacerdoce qui doit offrir des victimes spirituelles agréables à Dieu (1 Pi 2.5). Nous devrions donc nous demander si notre attitude et nos actions plaisent à Dieu quand nous le servons. Ces versets dans Malachie nous révèlent des comportements à éviter.

D’abord, les sacrificateurs ont déshonoré l’Éternel en le servant avec nonchalance et en lui présentant des sacrifices inacceptables (v. 1‑3).

Ensuite, ils n’ont pas été reconnaissants envers Dieu pour son alliance, qui leur permettait de s’approcher de lui au moyen du sacerdoce (v. 4‑6).

Enfin, ils n’ont pas préservé la connaissance des Écritures, mais ont égaré le peuple par leurs instructions (v. 7‑9).

Puisque les chrétiens sont un saint sacerdoce, ils doivent se demander s’ils ont déshonoré Dieu en le louant avec légèreté, en étant ingrats ou en méprisant sa Parole. Le salut que Dieu nous offre est merveilleux, mais il comporte des responsabilités. Notre adoration et notre service ne lui seront acceptables que si nous les accomplissons selon ses normes et non les nôtres.

LA BIBLE EN UN AN : NOMBRES 14 – 16

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A
loader
Date de publication août 19, 2018
Dieu utilise nos souffrances

Read Now
DailyDevotionNotFound
DevotionArchiveNotAvailable