Notre méthode ou celle de Dieu

  • février 03, 2016
mercredi 03

Lisez | EXODE 2.11‑25 (1584)

Nous pouvons réagir de deux manières aux difficultés de la vie : selon la nôtre ou celle de Dieu. Moïse a utilisé les deux approches en diverses occasions. Dans le passage du jour, nous le voyons prendre les choses en main. Bien que ses motifs aient été purs (il souhaitait soulager un homme hébreu de ses souffrances), sa méthode était indéfendable. Il a commis trois erreurs.

1. Il s’est concentré sur la difficulté. À combien de reprises l’avons-nous imité? L’injustice et l’aspect pénible de la situation nous frappent et, en essayant d’y apporter une solution, nous oublions notre Dieu tout‑puissant.

2. Il s’est appuyé sur sa propre force et sa propre intelligence. Nous cherchons naturellement à régler un problème qui se pose. Dieu veut toutefois que nous nous appuyions sur lui et non sur nous-mêmes.

3. Il a été impulsif. Quand une affaire paraît urgente, notre priorité est de la traiter rapidement. Or, dans notre hâte, nous ne nous attendons pas au Seigneur.

Notre manière de gérer nos ennuis peut nous sembler logique au moment où nous les éprouvons, mais examinons l’efficacité de la méthode de Moïse. Il a tué un Égyptien, mais les Hébreux n’y ont pas réagi favorablement. En apprenant la nouvelle, le pharaon a cherché à faire mourir Moïse, qui a dû s’enfuir en Égypte.

Nous avons tous suivi l’exemple de Moïse à un moment donné et en avons souffert les conséquences. Dieu n’a cependant pas rejeté Moïse ni annulé les projets qu’il avait conçus pour lui. Il s’est servi des épreuves pour affiner son caractère et lui a offert une autre chance. Il fera de même pour nous.

 

LA BIBLE EN UN AN : LÉVITIQUE 14 – 17

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A
loader
Date de publication décembre 11, 2017
Ce que Dieu pense de l’argent

Read Now
DailyDevotionNotFound
DevotionArchiveNotAvailable