S’attendre à souffrir

  • janvier 12, 2018
vendredi 12

PHILIPPIENS 1.27‑30

L’un des plus beaux cadeaux que nous puissions offrir aux nouveaux croyants, c’est de leur dire ce que leur réserve la vie chrétienne. Ayant reçu le pardon de leurs péchés et étant devenus de nouvelles créatures en Christ, ils s’attendent peut‑être à ce que la vie ne soit dorénavant que merveilleuse. Elle l’est, en effet, parce que le Saint‑Esprit vit en nous et que la joie et la paix de Christ sont nôtres. Cependant, la possibilité des souffrances est bien réelle.

Christ nous a sauvés du péché, pas de l’affliction. Toutes les douleurs et les difficultés ici‑bas ont débuté dans le jardin d’Éden, quand Adam et Ève ont désobéi. Depuis lors, l’humanité vit dans un environnement déchu et est esclave du péché. Christ nous a libérés de la culpabilité et du châtiment de notre péché, mais il ne nous a pas arrachés aux épreuves qui sont propres aux humains.  

En fait, quand nous croyons en Christ, une nouvelle source d’adversité s’ajoute à la liste : souffrir pour l’amour de Jésus. Nous aimons penser que notre entourage sera aussi enthousiasmé que nous au sujet de la Bonne Nouvelle. En réalité, les détracteurs de l’Évangile sont nombreux. Il arrive que des membres de notre famille nous rabaissent ou nous rejettent, et que des collègues se moquent de nous. Dans certaines régions du globe, les chrétiens sont attaqués physiquement et certains en meurent même.

Comment donc nous comporter? Quand le monde s’oppose à nous, nous avons désespérément besoin de l’appui de l’Église. Ensemble, nous pouvons nous conduire d’une manière digne de l’Évangile, tenir ferme et combattre pour la foi.

LA BIBLE EN UN AN : GENÈSE 39 – 41

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A
loader
Date de publication avril 19, 2018
La nouvelle Jérusalem

Read Now
DailyDevotionNotFound
DevotionArchiveNotAvailable