L’attrait de la bonté

Notre société est obsédée par la beauté physique, mais, peu importe à quel point nous essayons d’améliorer notre apparence, nous ressentirons tous un jour les effets du vieillissement. Le caractère, qui durera toute l’éternité, est beaucoup plus important, et la bonté est l’une de ses plus belles qualités.

La bienveillance, la douceur, la sensibilité et la serviabilité découlent souvent de la bonté, mais les gens qui en sont dépourvus sont fréquemment coléreux, amers, grossiers et exigeants. En somme, la différence entre ces personnes vient du fait qu’elles sont centrées ou non sur les autres.

La bonté caractérise Dieu qui la manifeste même aux ingrats et aux méchants (Lu 6.35). Les chrétiens devraient aussi « revêtir » cette belle qualité (Col 3.12). Le Saint-Esprit qui vit en nous produit la bonté qui s’exprime dans nos paroles et nos actions. Les gens qui pratiquent la bonté authentique ne se laissent pas influencer par la manière dont les autres les traitent et ne cherchent pas à les manipuler.

La bonté est une qualité altruiste qui nous fait toujours considérer ce qu’il y a de mieux pour les autres. Toutefois, certains pensent que ne pas réclamer ses droits est un signe de faiblesse. Qu’est-ce qui exige le plus d’efforts : être bon lorsqu’on est maltraité ou se déchaîner?

La bonté divine vise à amener les gens à la repentance (Ro 2.4). Lorsque nous manifestons cette vertu, Dieu peut nous utiliser pour attirer les autres à lui. J’espère que les méditations du mois vous encourageront à faire preuve de bonté en toutes circonstances.

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A