Mes Signets

Connectez-vous ici pour créer des signets!

Un mot du pasteur Charles F. Stanley

Le Dieu des nécessiteux

La lettre de Paul aux Galates nous révèle que, depuis ses débuts, l’Église a compté parmi ses fonctions principales celle d’aider les pauvres« […] Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association afin que nous allions vers les païens […] Ils recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j’ai eu bien soin de faire » (2.9,10).

Force est de constater que la pauvreté est partout. Même dans les pays les plus riches du monde, des gens et des familles vivent encore dans des conditions épouvantables. Il est important de nous souvenir des démunis et de les aider du mieux que nous le pouvons. Nous devons toutefois agir avec humilité, car parfois ce ne sont pas ceux qui manquent de richesses matérielles qui sont les plus pauvres.

Saviez-vous qu’il est possible d’être à l’aise financièrement et quand même pauvre aux yeux de Dieu? Nous pouvons consacrer tellement d’énergie et de ressources à acquérir plus de richesses et de biens que nous passons à côté de ce que le Seigneur veut vraiment pour nous : que nous dépendions totalement de lui.

Que vous manque-t-il? La paix, l’acceptation ou le pardon? Avez-vous besoin de force pour surmonter la déception que suscitent vos rêves perdus ou encore pour guérir les blessures causées par des relations brisées? Que votre besoin soit matériel, spirituel ou émotionnel, vous avez un Sauveur qui peut le combler – à sa manière et en son temps.

Le Seigneur honore les efforts que nous fournissons pour répondre aux besoins physiques de nos frères et de nos sœurs. Nous devrions cependant nous rappeler que nous sommes tous sur un pied d’égalité et que nous avons tous besoin des richesses de Dieu, notamment le don immatériel de son Saint-Esprit qu’il accorde à chaque croyant, mais auquel il faut accéder. Riches ou pauvres, nous sommes tous égaux aux yeux de Dieu, et nous sommes responsables de nous encourager et de nous fortifier mutuellement.

Le Seigneur ne veut pas que nous vivions avec des besoins insatisfaits. Lorsqu’il a promis de pourvoir à tous nos besoins (Ph 4.19), il ne faisait pas seulement référence aux choses physiques. Une vie abondante et débordante est à notre portée si nous lui ouvrons notre cœur pour la recevoir. À la fin, c’est le type de richesse qui changera notre vie aujourd’hui et pour l’éternité.

 

Des portes closes (2)

27 août 2014

gratuitement à notre magazine aujourd'hui!
Plan du site
Conduire les gens dans le monde entier vers une relation croissante avec Jésus-Christ et fortifier l'Église locale.
Copyright 2014 En Touch ministères
A: P.O. Box 7900, Atlanta, GA 30357
P: 1-800-IN TOUCH