10 choses que votre enfant devrait vous voir faire

Non seulement les enfants héritent des attributs physiques de leurs parents, mais ils adoptent également leurs valeurs morales et éthiques.

Vous avez probablement entendu dire que les enfants apprennent plus par imitation que par l'enseignement ou que nos actions parlent plus fort que nos paroles. Vivre avec un jeune enfant, c'est comme avoir dans sa maison un petit espion qui surveille constamment nos actions et nos paroles et qui prend des notes dans le carnet de son coeur.Dernièrement, je regardais mon beaufrère traverser la cour de la maison avec son fils de dix ans. Jérémie marchait à grands pas derrière son père en imitant tout ce qu'il faisait : les mêmes enjambées, le même balancement des bras, les lèvres en forme de sifflet – une réplique exacte de son papa. En voyant tout le maniérisme que Jérémie a développé au cours de la dernière décennie, je ne pouvais m'empêcher de me demander : Combien davantage peut-il intérioriser les caractéristiques morales et éthiques de son père ?Examinons quelques-uns des bons exemples que nous, parents, pouvons espérer proposer à nos enfants alors qu'ils nous observent vivre au quotidien.1. GARDEZ LA VIE EN PERSPECTIVE. Une chose me frappe constamment quand j'étudie la vie de Jésus sur la terre. Il trouvait nécessaire de se retirer et de prendre du temps seul avec son Père. S'il était essentiel pour le Dieu incarné d'avoir des moments fréquents de tranquillité avec son Père, à combien plus forte raison cela doit-il être essentiel pour vous et moi. Votre enfant vous voit-il méditer la parole de Dieu chaque jour ? Sait-il que le Seigneur est la priorité dans votre vie, que votre conjoint vient en deuxième, vos enfants et les autres en troisième, puis votre emploi et vous en dernier ? Garder la vie en perspective est un modèle puissant à suivre pour nos enfants.2. PROTÉGEZ VOS PENSÉES. La télé : quel outil formidable ! Elle peut nous divertir, nous instruire, nous aider à relaxer. Mais elle peut aussi devenir une priorité purement néfaste dans notre salon où nos enfants s'assoient, prêts à absorber tout ce qu'elle leur offre. Dieu m'a convaincue de cela quand nos enfants étaient très jeunes : S'il y a des choses dans ce film ou cette émission que tu ne veux pas que tes enfants regardent, pourquoi les laisserais-tu entrer dans ton propre coeur et tes propres pensées (2 Co 10.5) ? Très juste ! Philippiens 4.8 est un bon guide pour décider quoi regarder, écouter ou lire : « Au reste, frères, que tout ce qui vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. » Et priez pour que vos enfants suivent votre exemple.3. ALLEZ À CONTRE-COURANT.Rectitude politique ne fait pas partie de toutes les expressions que nous pourrions utiliser pour décrire Jésus quand il vivait sur la terre. Comme chrétiens, nous pouvons croire que notre tâche est de faire la paix et de s'entendre avec tout le monde. Parfois, oui, d'autres fois, non. Nos enfants ont besoin de nous voir défendre ce qui est bien et confronter ce qui est mal, même quand il serait plus facile de simplement détourner les regards. Jésus n'avait aucun problème à respecter les moeurs de la société dans laquelle il est né (Mt 22.15-21), mais il n'hésitait pas à faire des vagues quand cela était nécessaire (Jn 8.3-7).4. AIMEZ CEUX QUI NE SONT PAS AIMABLES. N'est-il pas facile d'aimer quelqu'un qui est juste comme vous, qui vous ressemble, qui pense comme vous, qui a les mêmes priorités que vous ? Mais « aimer son prochain » ne signifie pas aimer ceux qui sont faciles à aimer. Jésus a dit d'aimer ceux qui ne sont pas aimables. Qu'est-ce que cela veut dire pour vous ? Peut-être une personne qui est excessivement obèse, qui a une personnalité exécrable ou des perçages et des tatouages sur le corps. Peu importe l'obstacle qui vous empêche d'aimer une personne, demandez à Dieu de vous aider à voir au-delà de l'obstacle l'enfant précieux qu'il a créé. Et laissez vos enfants voir que vous aimez cette personne, peu importe les caractéristiques qui vous déplaisent chez elle.5. RESPECTEZ LES AUTORITÉS. « Sans peur ! » est le mantra de notre génération, mais « Sans respect ! » serait plus exact. Nos enfants sont conditionnés par la télé, les films et les chansons, à ne pas respecter toutes formes d'autorité. Cependant, Romains 13.1 dit : « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées par Dieu », et 1 Timothée 2.2 nous exhorte à prier « pour tous ceux qui sont élevés en dignité ». Nos enfants ont besoin de l'exemple de parents qui respectent les autorités, que ce soit un employeur, un agent de police, le pasteur, le gouvernement ou un arbitre au terrain de jeu. Un enfant à qui on enseigne à respecter les autorités terrestres aura acquis un modèle pour comprendre le respect de l'autorité divine.6. ADMETTEZ VOS TORTS. Nous vivons dans un monde de relativisme, un monde gris. Il n'y pas d'absolu : plus de noir ni de blanc. Ce qui est bien pour vous peut être mal pour moi et ce qui est mal aujourd'hui peut être bien demain. Sottise ! Ce genre de mentalité rend beaucoup trop facile d'excuser toute offense que nous commettons. Laissez plutôt vos enfants voir des parents s'excuser humblement après les avoir offensés – eux ou qui que ce soit d'autre d'ailleurs. Donnez-leur l'exemple d'une excuse humble et honnête, quelque chose qu'ils n'apprendront peut-être jamais dans la société en général.7. PARDONNEZ ET ABANDONNEZ. Il y a quelque chose dans mon ADN qui m'empêche presque de m'excuser. Et l'autre côté de la médaille, c'est-à-dire accepter une excuse sincère qu'on m'adresse, peut m'être tout aussi difficile. Cependant, nous voulons élever des enfants qui comprennent et croient vraiment qu'ils ne peuvent pas commettre de péché trop flagrant que leur Père céleste ne puisse leur pardonner. La meilleure manière d'enseigner cette leçon consiste à leur donner l'exemple d'un parent qui agit comme Dieu, qui leur pardonne quand ils sont vraiment repentants. (Remarque : cela ne signifie pas que leurs mauvaises actions n'entraînent pas de conséquences, mais que vous acceptez et respectez leurs excuses et que vous passez l'éponge pour qu'ils agissent mieux à l'avenir.)8. DONNEZ LA PRIORITÉ À JÉSUS. Mon père et mes frères aiment le football. Quand le match du lundi soir était télédiffusé, les voisins le savaient. Papa et ses cinq fils sautaient, criaient et acclamaient, marchaient à pas lourds quand leur équipe perdait et bondissaient dans les airs quand elle gagnait. Qu'arriverait-il si nos enfants passaient le premier quart de leur vie avec des parents qui seraient aussi enthousiastes et passionnés pour Jésus-Christ ? Comment ne seraient-ils pas emportés par ce genre d'excitation ?9. OBÉISSEZ SANS HÉSITATION. S'il est stupide de croire qu'un enfant a pu naître d'une vierge, qu'un homme a pu marcher sur les eaux et que les morts peuvent ressusciter, alors je suis heureuse d'être considérée comme stupide. Jésus nous a dit d'avoir la foi d'un enfant. Et en Matthieu 19.14, il a commandé à ses disciples : « \[…\] Laissez les petits enfants \[…\] venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent ». Offrez à votre enfant le don d'un parent qui croit toute la Bible et qui obéit incontestablement à la loi de Dieu.10. SOYEZ UN BON INTENDANT. Bien sûr, nous savons tous (n'est-ce pas ?) que Dieu nous appelle à lui donner nos meilleures prémices, à l'honorer financièrement (Ex 23.19 ; 34.26 ; Pr 3.9).Mais une bonne intendance chrétienne va bien au-delà de l'argent. Si tout ce que nous possédons appartient à Dieu, cela ne comprend pas seulement notre paie, mais aussi :Notre corps. Dieu nous a donné un corps. Nos enfants devraient nous voir en prendre soin le mieux possible en restant actifs, en nous alimentant bien et en passant régulièrement des examens médicaux (1 Co 6.19).Notre esprit. Je ne veux pas que mes enfants pensent que leur éducation se termine avec un diplôme d'études secondaires, collégiales ou universitaires. Comme ma tendre mère avait l'habitude de dire : « Ton cerveau est un muscle. Tu dois l'exercer comme tout autre muscle de ton corps ». Quel meilleur moyen de montrer votre gratitude à Dieu pour l'ordinateur formidable qu'il a placé entre vos deux oreilles qu'en le gardant « en ordre » et en enseignant à vos enfants à faire de même.Notre temps. Combien de temps vos enfants vous voient-ils regarder la télé, parler au téléphone ou naviguer sur le Net ? Comment cela se compare-t-il avec le temps que vous consacrez à accomplir l'oeuvre du Seigneur, à étudier sa Parole et à l'écouter activement ?Nos talents. Éphésiens 4.12 dit que nous avons tous des talents différents et qu'ils doivent servir à édifier le Corps de Christ. Votre enfant vous voit-il utiliser vos talents uniques pour accomplir ce que seulement vous pouvez accomplir pour l'Église de Dieu ?Clint Kelly, auteur et conférencier chrétien, a écrit dans son livre Dare to Raise Exceptional Children : « Nos enfants sont comme du beurre laissé découvert dans le réfrigérateur et qui absorbe toutes les odeurs aux alentours. À l'épicerie, si la caissière vous remet trop de monnaie et que vous le gardiez, ou si vous dites à votre conjoint de répondre que vous n'êtes pas à la maison quand le téléphone sonne, vous devez réfléchir sérieusement aux mauvais exemples que vous donnez à vos enfants. » Heureusement que cela fonctionne pour les bons exemples aussi. Établissez délibérément de bons modèles de vie chrétienne pour vos enfants. Et quand vous faites des erreurs, quel meilleur moment pour s'excuser et changer d'attitude ?

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A