Aussi clair que le verre

image name


Plus notre cœur est pur, mieux nous voyons.

Si vous avez déjà essayé de regarder par un pare-brise sale, vous étiez sûrement heureux d’avoir du liquide lave-glace et des essuie-glaces en bon état. Une mauvaise visibilité peut rendre un voyage risqué; il en va de même si nous ne gardons pas notre cœur pur. Considérons l’exemple de Jean-Baptiste et des premières personnes qui ont reconnu Jésus comme Messie. Pour garder une bonne vision, nous devons lire les Écritures, parler à Dieu et écouter la sagesse.

Lire

Jean 1.29-51

Arrière-plan

Les Israélites attendaient le Messie depuis des centaines d’années. Jésus choisit ses 12 disciples et entame aussitôt son ministère public.

Réfléchir
Beaucoup de gens ont aperçu Jésus quand il marchait sur la terre, mais peu l’ont réellement vu.

Diverses formes des mots regarder et voir apparaissent 18 fois dans Jean 1.29-51. Il y est question de la vue, mais peut-être pas de la vue naturelle. Après avoir entendu Philippe l’inviter à venir et à voir celui au sujet duquel on avait prophétisé, Nathanaël déclare que Jésus est le Fils de Dieu et le Roi d’Israël (v. 46,49). Comment décririez-vous cette sorte de vue? De tous les gens qui ont reconnu Jésus comme Messie dans ce passage, à qui vous identifiez-vous le plus par votre expérience?

Si nous voyons vraiment Jésus pour qui il est, nous l’aimerons certainement.

Évangéliser est souvent moins difficile qu’on le croit, puisque c’est Dieu qui ouvre les yeux des gens, et que c’est la gloire et la beauté de Christ qui les convainquent. Si nous voyons vraiment Jésus pour qui il est, nous l’aimerons certainement, car il est plein de grâce et de vérité (v. 14). À l’instar de Philippe, comment pourriez-vous inviter simplement des gens à venir voir le Roi?


Suite de l’histoire
Malgré ses préjugés initiaux, Nathanaël a un cœur suffisamment pur pour reconnaître l’identité de Jésus.

Nous lisons en Matthieu 5.8 : « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu. » Le mot pur signifie propre, immaculé, comme le linceul de Jésus ou l’or dont on a retiré toute imperfection. Comment alors décririez-vous un cœur pur? Le passage à lire nous parle de plusieurs personnes qui ont reconnu que Jésus était Dieu. Comment Jean 1.47 (un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude) nous révèle-t-il que Nathanaël en faisait partie?

C’est progressivement que nous purifions notre cœur, à mesure que nous résistons à notre ancien mode de vie et croissons à la ressemblance de Christ.

Jésus dit qu’il a vu Nathanaël sous le figuier (v. 48), ce qui, d’après certains érudits, signifiait qu’il étudiait l’Écriture. Quelle est la relation entre la lecture de la Bible et la purification du cœur?

Jean-Baptiste n’a pas de lui-même reconnu Jésus; Dieu le Père lui a donné un signe pour lui révéler le Messie (Jn 1.33,34). Lorsque nous écoutons la voix de Dieu, nous voyons des choses qui nous échapperaient autrement. La confession de Jean vous étonne-t-elle? Décrivez une chose semblable qui vous serait arrivée.

Quand deux des disciples de Jean l’ont entendu témoigner du Sauveur, ils ont suivi Jésus (v. 35-37). Écouter des gens pieux peut nous aider à entendre la voix du Seigneur, tandis qu’ignorer leurs conseils peut nous faire perdre des bénédictions. Pour agir selon les paroles de Jean, quelles hésitations ses deux disciples ont-ils eu à surmonter? Avez-vous récemment entendu un enseignement biblique, difficile à pratiquer, qui pourrait vous bénir?

Réfléchir

Voir Dieu est une bénédiction réservée à celui qui a le cœur pur.

Bien que Jésus ne vive plus sur terre depuis 2000 ans, il se révèle aujourd’hui par ceux qui ont un cœur pur. Ses disciples peuvent voir Dieu par les lois de la nature, les gens remplis de son Esprit et par d’autres moyens. Dans tous les cas, ce privilège constitue une sainte expérience.

Aller plus loin

Voyez comment cette étude s’applique à votre vie.

À première vue, l’idée de croissance spirituelle pourrait sembler ne pas être liée à Jean 1, car on ne mentionne rien des fautes de Jean Baptiste ou de Nathanaël. Toutefois, Jésus fait référence à un homme qui, malgré ses imperfections, est devenu le père des tribus juives. Lorsque le Seigneur dit aux disciples qu’ils vont voir « les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme », il fait référence au songe de Jacob dans lequel il a vu une échelle allant de la terre au ciel, que des anges montaient et descendaient (Ge 28.10-17). En tant que Messie, Jésus devait devenir cette échelle, et certains la verraient de leurs yeux.

Au départ, Jacob n’avait pas le cœur pur. Fidèle à son nom (trompeur), il avait usurpé à Ésaü, son frère aîné, la bénédiction de leur père. Dans son songe, Jacob a « vu » Dieu, qui lui a fait de grandes promesses. Avez-vous déjà été étonné de voir Dieu bénir quelqu’un qui ne semblait pas le mériter? De vous bénir?

Bien qu’il n’ait pas été un homme entièrement honnête, Jacob savait qu’il avait « vu » Dieu. Il a honoré le Seigneur et lui a fait le vœu de le servir (Ge 28.16-22). Avez-vous déjà agi ainsi? Voudriez-vous le faire maintenant?

Des années plus tard, après que Jacob a « vu » Dieu, son changement de nom a démontré qu’il avait grandi sur le plan spirituel (32.28). Quels changements observez-vous chez Nathanaël (Jn 1.46-49)?

C’est progressivement que nous purifions notre cœur, à mesure que nous résistons à notre ancien mode de vie et croissons à la ressemblance de Christ. Pour voir le Roi, il suffit de désirer sincèrement connaître Jésus comme celui qui est le lien entre le ciel et la terre, tel qu’il l’a promis.


Illustration d’Adam Cruft

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A