Croire sans voir

image name


Les choses peuvent changer en un instant

Quand Jésus est mort au Calvaire, les disciples ont perdu tout espoir de voir leur Messie régner. N’ayant plus aucune raison de rester à Jérusalem, deux d’entre eux sont partis pour Emmaüs, le cœur lourd. À leur insu, leur voyage allait se transformer en une visite guidée de la Parole par nul autre que la Parole. Leurs yeux ne se sont cependant ouverts que lorsqu’ils ont atteint leur destination et rompu le pain avec Jésus.

Lire

Pour mieux profiter de la présente étude biblique, lisez Luc 24. Demandez d’abord au Seigneur de vous y montrer la vérité. En imaginant la scène, notez tout ce qui vous étonne, vous rend perplexe ou même vous offense. Par-dessus tout, faites confiance à Dieu; il est le meilleur enseignant.

Passage clé : Luc 24

Arrière-plan

Les disciples perdent tout espoir quand Jésus, mutilé et raillé, rend son dernier souffle sur la croix. La crainte d’être arrêtés en raison de leur association au Seigneur ajoute à leur découragement; ils s’enferment donc dans la chambre haute (Jn 20.19).

Réfléchir
Le troisième jour, avant l’aube, les deux Marie, Jeanne et d’autres femmes se rendent au sépulcre et y sont reçues par des visiteurs célestes

Qu’est-ce que la présence de ces femmes venues embaumer le corps de Jésus au tombeau nous indique sur leurs intentions et leurs attentes? Comment leurs actions manifestent-elles ce qu’elles croyaient?

Les disciples perdent tout espoir quand Jésus, mutilé et raillé, rend son dernier souffle sur la croix.

Les anges reprochent subtilement leur incrédulité aux femmes en leur posant une question rhétorique : « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? » (Lu 24.5). De quelles façons vos actions s’alignent-elles sur les promesses de Dieu? Agissez-vous généralement en fonction de vos espoirs ou de vos craintes?

À cette époque, les femmes ne détenaient que très peu de pouvoir et elles n’étaient pas très respectées. Par exemple, le témoignage d’une femme n’était pas admissible devant un tribunal. Il n’est donc pas étonnant que les disciples aient qualifié l’histoire des femmes de « rêveries » (v. 11). Comment cela peut-il s’appliquer à votre expérience personnelle? Autrement dit, quel genre de personnes êtes-vous enclin à ignorer? Puisque les femmes n’annonçaient pas seulement une bonne nouvelle, mais la Bonne Nouvelle, quels messages de Dieu pourriez-vous ignorer quand les messagers vous semblent peu fiables?


Suite de l’histoire
Le même jour, deux disciples quittent Jérusalem pour se rendre à Emmaüs et, en chemin, un compagnon inattendu se joint à eux.

Pourquoi pensez-vous que Jésus a empêché les deux disciples de le reconnaître?

Même si les disciples avaient qualifié les propos des femmes de « rêveries », elles leur avaient annoncé non pas une bonne nouvelle, mais la Bonne Nouvelle.

D’après vous, lequel des trois dirige la conversation? Étant donné que les disciples ont toujours les yeux voilés durant l’échange, pourquoi croyez-vous que Jésus prend autant de temps pour leur expliquer les Écritures? (v. 27)

Les deux disciples avaient apparemment l’intention de passer la nuit à Emmaüs (v. 28,29), mais après que le Seigneur se révèle à eux, ils retournent le soir même à Jérusalem. Comment ce soudain revirement après leur rencontre avec Jésus représente-t-il une métaphore de la repentance?

Ces disciples étaient probablement venus à Jérusalem pour y célébrer la pâque et retournaient possiblement chez eux en passant par Emmaüs. En quoi la résurrection de Jésus a-t-elle influencé votre expérience du salut? Si son corps était resté dans le tombeau, seriez-vous retourné à votre ancien mode de vie? Comment sa résurrection a-t-elle changé votre cheminement?

Réfléchir

Vivifiés par leur rencontre divine, les deux disciples retournent à Jérusalem pour annoncer la nouvelle aux autres. Alors qu’ils se racontent leurs expériences, Jésus leur apparaît.

Ces gens viennent tout juste de déclarer que Jésus est apparu à Pierre (v. 34); c’est donc la troisième fois en 24 heures qu’ils reçoivent la confirmation de la résurrection de Jésus. Pourquoi doutent-ils encore lorsqu’il leur apparaît? (v. 38,40)

Remarquez que Luc spécifie que les disciples croient voir un esprit (v. 37). Comment Jésus cherche-t-il à corriger leur supposition (v. 39-42)?

Considérez l’importance de ce moment à la lumière des paroles citées en 2 Jean 1.7 : « Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, et ne déclarent pas publiquement que Jésus-Christ est venu en chair. » Comment ce passage explique-t-il l’insistance du Seigneur à prouver à ses disciples qu’il était vraiment ressuscité?

Comparez cette dernière rencontre avec celle à Emmaüs. Comment sont-elles semblables et différentes? Par rapport à la foi en Jésus, qu’est-ce que ces deux incidents vous montrent sur le lien qui relie explication de la Bible et expérience chrétienne?

La foi n’est pas seulement un exercice mental qui consiste à relier des événements. Nous prenons plaisir non en des principes religieux, mais en une vraie personne, Christ ressuscité.

Récapituler

Au cours des prochaines semaines, utilisez la partie suivante pour réviser l’étude et voir comment son message s’applique à votre vie.

Pour se rendre de Jérusalem et Emmaüs, un trajet d’environ 11 kilomètres, les deux disciples auraient marché environ trois heures, assez de temps pour discuter amplement des événements qui venaient de se produire. Ils avaient besoin de beaucoup de temps, en raison de celui qui s’était joint à eux et de tout ce qu’il leur avait communiqué.

Pensez au voyage de ces disciples en fonction de leur direction et de leur décision; ils allaient de plein gré à Emmaüs. Lorsque Jésus les a rejoints sur la route qu’ils avaient choisi d’emprunter, a-t-il tenté de changer leur destination? Et plus tard, quand ils ont décidé de retourner à Jérusalem, était-ce le résultat de leur choix ou d’un ordre de Jésus?

Qu’y apprenez-vous sur l’accompagnement d’une personne dans son cheminement spirituel? Avez-vous déjà essayé de contraindre une personne à changer de direction? Ou êtes-vous à l’aise de faire un détour avec elle?

Relisez les versets 17 et 21. Comment décririez-vous l’état émotionnel des disciples? De quelle façon leur tristesse a-t-elle influencé leur conversation avec Jésus sur le chemin? Même si c’était le Messie lui-même qui leur expliquait les Écritures, cela n’a pas suffi à leur ouvrir les yeux à la réalité de sa résurrection. Nous ne savons pas exactement comment le voile s’est levé de leurs yeux, mais il y a une chose dont nous sommes certains : ils ont vu clair à la table. Qu’est-ce que cela vous révèle de l’importance des relations et de l’hospitalité quand il est question d’annoncer la Bonne Nouvelle?

Notre zèle pour l’annonce de la vérité et la conversion des gens peut nous motiver à les presser. L’exemple de Jésus nous montre cependant que nous n’avons pas à les bousculer. Suivons son modèle et relaxons. Nous avons le temps de faire un détour divin.


Illustration d’Adam Cruft

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A