La moisson à venir

L
image name


Le sol vaseux de Corazon Creek, au Belize

, était impropre à l’agriculture. « C’est une région marécageuse, explique Juan Ishim, un dirigeant du peuple k’ekchi. On peut y faire pousser du riz, mais pas de maïs. » Juan et son beau-frère Joaquin sont donc partis à la recherche d’un nouveau lieu de résidence pour leur peuple. Ensemble, ils ont fondé le village de San Pablo, y ont planté du maïs et ont établi comme règle d’en exclure les pasteurs.



Toutefois, quand Joaquin est devenu très malade et que le médecin de brousse n’a pu le guérir, Juan a demandé à un pasteur de venir prier pour son beau-frère. Puisque l’état de Joaquin s’améliorait, ils ont permis au pasteur de prêcher, et Juan a accepté Jésus comme Sauveur. Lorsque Joaquin a demandé à Juan de devenir pasteur, celui-ci a répondu : « Je ne connais rien à la Bible, et je n’ai jamais entendu des enseignements à son sujet. » Devant l’insistance de Joaquin, Juan a accepté de suivre une formation. Étant donné que le village prospérait, Juan voulait découvrir de nouvelles façons de s’occuper de son peuple. Il était déterminé à trouver un mentor.

Cinq ans plus tard, Jonathan Reed a déménagé dans le district de Toledo et, constatant la faim spirituelle du pasteur local, il a commencé à lui donner des cours. Au début, Juan était silencieux; il ne savait trop quelles questions poser, tant il y avait de choses à apprendre. Le Messenger d’In Touch a alors joué un rôle crucial dans son instruction en vue du ministère pastoral.

L’Église de San Pablo a récemment célébré son premier service de communion. Pendant des semaines, les fidèles s’étaient préparés pour ce jour. Ils sont allés vers Juan, qui tenait une coupe de jus, et y ont révérencieusement trempé leur tortilla. L’Église a aussi mis sur pied une école du dimanche, où les enfants du village reçoivent beaucoup plus que du maïs : une nourriture qui dure éternellement.

Juan continue de penser à des moyens d’améliorer la vie de son peuple. L’Évangile est annoncé, et la moisson s’en vient. Partenaires d’une mission ayant pour but de former des dizaines de pasteurs k’ekchi dans la région, Juan et Jonathan ont donné des séances de formation et distribué des Messenger. Les deux hommes sont actuellement au Guatemala, où Juan est inscrit à l’institut biblique k’ekchi. Il étudie et se prépare à retourner au Belize afin d’enseigner les paroles de vie à d’autres pasteurs.

Le Messenger d’In Touch a alors joué un rôle crucial dans son instruction en vue du ministère pastoral.

Pour en connaître davantage sur l’œuvre de Dieu parmi les K’ekchi, visitez le lien intouch.org/Kekchi (en anglais).

Photo de Ben Rollins

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A