Les manières d’aimer

image name


De tout notre cœur, de toute notre âme, de toute notre pensée, de toutes nos forces et…

Quand nous aimons une personne, comment le lui faisons-nous savoir? Il n’est peut-être pas facile de trouver la manière parfaite. Shakespeare a écrit que sa bien-aimée était plus belle qu’un jour d’été, et la poétesse Elizabeth Barrett Browning a écrit qu’elle a compté les manières dont elle aimait son futur mari. Des siècles auparavant, une autre femme a exprimé par un geste radical ses sentiments à Jésus.

Lire

Pour mieux profiter de la présente étude biblique, lisez Matthieu 26.6-13 et Marc 14.1-9. Demandez d’abord au Seigneur de vous y montrer la vérité. En imaginant la scène, notez tout ce qui vous étonne, vous rend perplexe ou même vous offense. Par-dessus tout, faites confiance à Dieu; il est le meilleur enseignant.

Passage clé : Marc 14.1-9

Arrière-plan

À ce point-ci dans les Évangiles, Jésus a presque complété son ministère sur terre et partage un repas avec des amis. Dans quelques jours, il participera à la Dernière Cène avec ses disciples et sera ensuite crucifié. Parmi ses disciples se trouvent des hommes et des femmes qui se sont attachés à lui et ont compris et cru qu’il est le Messie. Dans ce récit, l’une d’entre eux offre au Seigneur un don incroyable : un parfum valant aujourd’hui 20 000 $.

Réfléchir
Une des caractéristiques de l’amour, c’est qu’il exige d’être exprimé, mais nous avons souvent de la difficulté à trouver les paroles ou les actions adéquates pour communiquer nos sentiments.

L’histoire raconte que la femme entre dans la pièce où Jésus se trouve à table, qu’elle rompt le vase et en répand le parfum (d’une grande valeur) sur la tête de Jésus (v. 3). Le vase fait d’albâtre, une pierre tendre, provenait probablement d’Égypte. Pourquoi choisit-elle de le briser à ce moment? Quel lien voyez-vous entre son désir d’honorer Jésus et le bris du vase?

L’amour exige d’être exprimé, mais nous avons souvent de la difficulté à communiquer adéquatement nos sentiments.

Ce parfum de nard, une huile tirée d’une plante à fleurs de l’Inde, valait extrêmement cher et était sans aucun doute rare et difficile à obtenir en Israël. Avez-vous déjà désiré démontrer votre amour à quelqu’un, tout en ayant de la difficulté à trouver quelque chose qui soit « assez bon » pour cette personne? Êtes-vous étonné que quelqu’un puisse estimer Jésus à ce point, ou ressentez-vous la même chose envers lui?

Quelques-uns des autres invités s’indignent de ce geste extravagant de la femme et se plaignent du gaspillage, alors qu’on aurait pu faire meilleur usage de ce bien si précieux (v. 4,5). Mais cette femme préfère verser son trésor sur la tête de Jésus. Que pensez-vous de son geste? Essayez de vous rappeler une action extravagante, excessive et apparemment frivole faite pour Jésus dont vous avez été témoin. Étiez-vous mal à l’aise devant une telle dépense? Y a-t-il un verset dans cette histoire qui vous fait changer d’idée?

Suite de l’histoire
Dans la même semaine, le corps de Jésus sera déposé dans un sépulcre et, en raison du sabbat, ses disciples n’auront pas le temps de l’oindre de façon appropriée. (C’est pourquoi, en Marc 16.1-6, plusieurs femmes s’y rendent dès l’aube le dimanche avec des aromates pour l’embaumer, mais il est trop tard, car le Seigneur est déjà ressuscité.) Dans l’histoire, la femme ignore que seul son parfum servira à la sépulture de Jésus, mais lui le sait.

Réfléchir
La femme voulait apparemment démontrer son amouret cherchait un moyen digne d’honorer un roi. Jésus dit aux convives qu’elle a fait « une bonne action » à son égard (14.6), ce qui exprime un acte noble, vertueux. La bible Le Semeur le traduit par « une belle action ». Imaginez Jésus dire à d’autres la même chose à votre sujet. L’histoire vous incite-t-elle à changer de vie?

Elle a rompu un vase rempli d’un parfum précieux […] Jésus ressent pour vous le même amour ardent.

En versant sur Jésus ce parfum très précieux, la femme voulait lui démontrer, ainsi qu’aux autres personnes présentes, à quel point elle l’aimait. Comme elle, vous éprouvez peut-être un si grand amour pour quelqu’un que vous craignez d’exploser à moins de trouver un exutoire. Réfléchissez au fait que, plusieurs jours plus tard, Jésus a versé son sang pour cette femme et nous, et son corps a été brisé. Comment vous sentez-vous de savoir qu’il ressent pour vous le même amour ardent?

Réfléchir

De nombreuses personnes s’expriment dans cette histoire, dont d’autres convives et Jésus. En fait, la scène devait probablement être bruyante, mais la femme demeure silencieuse. L’histoire ne révèle que ses actions.

Bien que les disciples suggèrent qu’on aurait dû vendre le parfum en faveur des pauvres (Mt 26.8,9), Jésus défend le geste aimant de la femme en disant : « Vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours » (Mc 14.7). Qu’est-ce que le silence de la femme vous dit au sujet de la relation entre son centre d’attention et son action? Entre l’amour et l’occasion favorable?

Quand il s’agit d’exprimer l’amour, nous avons besoin d’un cœur bien intentionné et de disponibilité pour optimiser les occasions que nous avons.

Récapituler

Au cours des prochaines semaines, utilisez la partie suivante pour réviser l’étude et voir comment son message s’applique à votre vie.

En Matthieu 22.36,37, Jésus révèle quel est le plus grand commandement : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. » Les mots sont simples, mais que veut réellement dire aimer Dieu? Aller à l’église, le servir, lui obéir? En fait, toutes ces activités en font partie. Nous pourrions toutefois nous étonner de constater que, comme dans l’histoire, nous pouvons exprimer notre amour à Dieu comme aux gens : en leur prodiguant de l’attention, en leur offrant un cadeau et en disant à tous à quel point notre être cher est merveilleux. Un cœur submergé d’amour ne peut s’empêcher d’agir ainsi.

L’Écriture fournit beaucoup de beaux exemples de gens qui ont trouvé des façons d’exprimer leur amour pour Dieu malgré le coût. Pensons à Daniel, qui a risqué sa vie à Babylone pour montrer sa loyauté envers Dieu; à Marie, qui a enfanté Jésus; et peut-être même au garçon qui a donné son goûter pour nourrir une foule de 5000 personnes. Pouvez-vous nommer d’autres personnages dont l’offrande vous inspire?

Quelles occasions avez-vous aujourd’hui de manifester de l’amour comme la femme au vase d’albâtre? Puisque Jésus n’est pas présent physiquement, que pouvez-vous faire pour l’honorer? Vous pourriez vouloir poser un geste secret, qui demeure entre vous et le Seigneur, ou témoigner au monde entier de votre affection envers lui, pour sa gloire.

Songez à un moment où vous avez offert un cadeau qui vous a coûté très cher : en argent, en temps ou en émotions. Ce pourrait même être le don du pardon ou une œuvre de miséricorde. Qu’éprouviez-vous le plus à ce moment? Un sentiment de perte ou de la joie?

Un don radical suppose toujours un sacrifice, mais nous souffrirons davantage de donner une chose précieuse si nous le faisons par devoir. Par ailleurs, la joie prédomine quand nous donnons par amour.


Illustration d’Adam Cruft

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A