Vivre parmi des réfugiés

image name


Le camp de réfugiés

près du secteur commercial Spinney héberge des dizaines de familles syriennes installées à Tyr, au Liban. Leurs abris bâtis serrés sont faits de planches de bois drapées de sacs et de bâches. Dans l’un d’eux, Chris Todd, assis en tailleur sur une pile de coussins, savoure le repas inattendu présenté dans des bols sur le plancher. C’est avec ses maigres revenus que la famille a généreusement préparé ce repas pour célébrer l’Aïd al-Adha, une fête islamique qui commémore la volonté d’Abraham de sacrifier son fils, et aussi pour remercier Chris de l’école qu’il a établie dans le camp.



Autrefois pasteur et producteur de poulets en Alabama, Chris a prié avec sa femme, Kim, au sujet d’un travail missionnaire à plein temps. Traducteur vers l’arabe pour l’armée américaine dans les années 1980, il était troublé par la situation des personnes déplacées à cause de la guerre civile au Liban. Kim a aussi développé un amour pour ce peuple grâce à une amie libanaise. Le couple et leurs quatre enfants sont déménagés au Liban en 2013.

Pendant que Chris savoure les mets syriens et socialise avec ses hôtes et leurs amis, le chef de la famille le crible de questions sur la foi chrétienne. Les autres invités s’inquiètent de ce que leur ami ennuie l’Américain, mais Chris sourit seulement, heureux de pouvoir parler de Jésus.

Quand Chris leur a offert une Bible dans leur langue, il a constaté que les Kurdes ne pouvaient pas la lire.

Grâce à son humilité et à son intérêt sincère pour les autres, Chris a eu de nombreuses occasions de cultiver des amitiés, non seulement parmi les réfugiés syriens, palestiniens et égyptiens, mais aussi avec des familles kurdes. Toutefois, quand Chris leur a offert une Bible dans leur langue, il a constaté que les Kurdes ne pouvaient pas la lire. Pendant des générations, leur société leur a interdit de lire et d’écrire dans leur langue maternelle. Chris a donc commencé à se servir du Messenger In Touch pour leur faire écouter des enseignements bibliques en kurde. Cette bible audio est vite devenue partie intégrante de sa formation de disciples, quelle que soit leur langue.

À mesure que Chris se faisait des amis et gagnait la confiance des gens, les résidents de deux autres camps de réfugiés lui demandaient d’établir des écoles parmi eux. La famille qui l’héberge pour ce repas spécial est de loin la plus dévouée. Tandis que la mère travaille aux champs et que son mari cherche du travail comme journalier, les enfants apprennent à compter ainsi qu’à lire et à écrire en arabe.

image name

Ils entendent aussi des histoires bibliques communes au Coran, qui font référence à un agneau. À la fin de la leçon, on laisse les enfants en suspens, et on les invite à questionner leur père à ce sujet. À la longue, on leur présente le Seigneur Jésus.

Dieu parle à des familles qui ont dû quitter proches et patrie, et elles écoutent. « J’ai peine à croire que je participe au début d’une grande moisson et j’en suis reconnaissant », atteste Chris.


Photos de Ben Rollins

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A