Notre grand salut

  • octobre 09, 2019
mercredi 09

1 PIERRE 1.3‑5

Le salut est si simple qu’un enfant peut le comprendre; c’est également une vérité si profonde que nous ne pouvons la sonder. Nous savons qu’il s’agit d’une œuvre de Dieu, par laquelle il régénère un pécheur, qui était mort sur le plan spirituel, et en fait une nouvelle créature en lui accordant la vie de Christ.

Pierre a adressé sa première épître à des chrétiens ayant besoin d’encouragement parce qu’ils subissaient la persécution pour leur foi. Il les a rassurés (ainsi que nous) en leur présentant les vérités suivantes :

Dieu nous a régénérés pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus‑Christ (v. 3).
Nous serons déçus si nous misons sur les choses d’ici‑bas, car nous habitons un monde déchu, sous l’emprise du péché. Dieu a cependant donné aux croyants une vie nouvelle et un espoir vivant qui surpasse les réalités du monde.

Dieu nous a réservé un héritage incorruptible au ciel (v. 4). On peut perdre ses investissements et son plan de retraite en un instant. Les cohéritiers de Christ jouissent toutefois d’un héritage que Dieu tient à l’abri.

Dieu nous garde pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps (v. 5). Les enfants de Dieu n’ont pas à craindre de perdre leur salut, car il est sûr. Ils ont aussi l’assurance que leur corps ressuscitera lors de l’avènement de Jésus.

Dans les moments éprouvants et pénibles, nous avons besoin d’une espérance qui transcende nos circonstances, et c’est ce que nous offre Jésus‑Christ. Dieu veillera sur nous du début à la fin, dans la vie comme dans la mort.

LA BIBLE EN UN AN : MATTHIEU 19 – 21

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A
loader
Date de publication décembre 9, 2019
Conviction et condamnation

Read Now
DailyDevotionNotFound
DevotionArchiveNotAvailable