Quand Dieu dit non

  • février 11, 2019
lundi 11

2 CORINTHIENS 12.7‑10

Nous sommes tous heureux que Dieu n’ait pas exaucé certaines de nos requêtes insensées. La situation change cependant quand nous sommes persuadés qu’il nous frustre d’une chose que nous croyons bonne. Pourquoi Dieu nous refuse‑t‑il ce bienfait? Plusieurs raisons sont possibles.

Dieu l’a interdit. Dieu ne contredira pas sa Parole; il est donc futile de lui demander quelque chose que sa Parole proscrit. L’Éternel a déclaré à Moïse qu’il n’entrerait pas en Terre promise parce qu’il lui avait désobéi, et les supplications de Moïse n’y ont rien changé (De 1.37; 3.23‑28).

Dieu veut nous protéger. En raison des révélations extraordinaires que Paul avait reçues, Dieu lui a donné une « écharde dans la chair » pour le garder de s’exalter. Le Seigneur priorise la protection de notre âme plutôt que notre confort.

Dieu vise un but élevé. L’écharde de Paul a permis à Christ de manifester sa puissance en lui. Puisqu’il connaissait le but élevé de Dieu, l’apôtre a pu être serein et reconnaissant malgré sa faiblesse.

Dieu nous réserve quelque chose de meilleur. Jésus n’est pas arrivé dès que Lazare s’est trouvé mal. Marie et Marthe ne pouvaient s’imaginer qu’il allait accomplir une chose plus grande que la guérison : ressusciter leur frère (Jn 11.1‑44).

Nos motifs sont peu honorables. Jacques affirme que nous ne recevons pas parce que nous demandons mal et pour satisfaire nos passions (4.3).

Il arrive souvent que nous ne comprenions pas que Dieu nous fait du bien en n’exauçant pas nos prières. Les exemples ci‑dessus nous montrent toutefois que nous pouvons lui faire confiance.

LA BIBLE EN UN AN : NOMBRES 8 – 10

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A
loader
Date de publication avril 19, 2019
Notre domicile céleste (2e partie)

Read Now
DailyDevotionNotFound
DevotionArchiveNotAvailable