Abandon de soi inconditionnel

Que vous vient-il à l’idée quand vous entendez le mot abandon? Vous pensez peut-être à une bagarre dans une cour d’école où le perdant se déclare vaincu. Ou alors vous imaginez un pays qui capitule après une guerre. Dans les deux cas, ce mot revêt une connotation négative parce qu’il est associé à l’échec. C’est ce que Satan veut que nous pensions de la soumission au Seigneur.Considérons plutôt sous un jour favorable l’abandon de soi à Christ. Après tout, puisque Dieu recherche notre bien, il ne va pas nous tromper ni nous priver de quoi que ce soit. Au lieu d’imaginer tout ce que nous pouvons perdre, examinons ce que nous pouvons gagner.D’abord, notre entier abandon nous rendra utiles à Christ. Quand nous ne nous soumettons pas au Saint-Esprit, nous nous privons de sa direction et de sa puissance. Si nous marchons dans l’Esprit, ce dernier agira en nous pour accomplir la volonté de Dieu.Ensuite, nous profiterons au maximum des bénédictions de Dieu. Lorsque nos pensées et notre volonté s’alignent sur les siennes, notre relation avec lui grandit. Selon Jean 15.7, si nous demeurons en Christ, il exaucera nos prières parce que nous ne ferons pas des prières égoïstes, mais chercherons ce qu’il désire ou ce qu’il nous a promis dans sa Parole (1 Jn 5.14,15).En lisant les méditations quotidiennes du mois, considérez dans la prière ce que Dieu veut faire en vous et par vous. Laissez chacune d’elles contribuer à améliorer votre relation avec lui et vous aider à mieux comprendre son amour et ses soins. C’est alors qu’il répondra à vos besoins les plus profonds.

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A