Aimer prier

La vie se résume vraiment à une seule chose : aimer.Arrêtez-vous un moment et considérez cet énoncé en regardant autour de vous. Les émissions de télé, les films, les livres et les magazines semblent tous s’entendre pour dire que, de nos jours, les gens cherchent un amour durable, profondément satisfaisant. Toutefois, tout en vaquant à leurs occupations quotidiennes, partout des personnes se sentent seules et craignent que leur situation ne change jamais. Ils font des courses, se rendent au travail et vont même à l’église, se demandant quand leur vide intérieur disparaîtra.Il n’y a rien de mal à désirer un conjoint, à vouloir fonder une famille, ou à espérer se faire de meilleurs amis. Cependant, aucune de ces choses ne satisfera notre besoin le plus profond ou ne parviendra à remplir notre âme comme seul le Seigneur peut le faire. La vie se résume à aimer parce que Dieu est amour (1 Jn 4.8) et qu’il nous a créés pour entretenir une relation avec lui. Cependant, nous n’avons peut-être pas compris que la prière est aussi une question d’amour.Nous avons tendance à penser que communiquer avec Dieu est une tâche que nous n’assumons pas bien et que nous nous sentons coupables de négliger. Nous nous demandons même pourquoi nous devrions nous donner la peine de prier. De trop nombreuses personnes ont appris dès leur jeunesse que la prière consistait simplement à adresser des requêtes à Dieu et n’ont jamais compris sa signification. Prier, c’est tellement plus : c’est la communion vivante et remplie de grâce avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit.La prière, accompagnée de la lecture fidèle de l’Écriture, est le moyen le plus efficace de connaître Dieu et d’approfondir notre relation avec lui. C’est lorsque nous communions et conversons avec lui que nous entendons le plus distinctement sa voix; il nous convainc de péché, nous pardonne et guérit nos blessures. Il s’avère que la vague de notre solitude commence à se retirer quand nous prions.Notre relation avec le Seigneur nous comble, et son amour infini, que notre cœur ne peut contenir, produit en nous un débordement, une abondance qui contribuera grandement à étancher la soif des gens qui nous entourent.N’est-ce pas là une chose pour laquelle il vaut la peine de prier?

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A