Jésus frappe à la porte

La Bible contient nombre de belles images du Seigneur, mais l’une de mes préférées se trouve en Apocalypse 3.20. Dans la peinture bien connue de cette scène, réalisée par Warner Sallman, Jésus s’apprête à frapper à la porte d’une maison. Puisqu’elle n’a pas de poignée à l’extérieur, il ne peut y entrer que si quelqu’un lui ouvre de l’intérieur.

Même si, dans le contexte biblique, il s’agit d’un exemple de la manière dont l’Église riche et complaisante de Laodicée excluait Christ, nous pouvons appliquer ce principe à la façon dont Jésus s’adresse à chacun de nous. À la naissance, nous sommes tous séparés de Dieu et, à cause du péché, aucun de nous n’est naturellement attiré à lui (Ép 4.17-19). Jésus prend cependant l’initiative en venant frapper à notre porte.

Deux seules options s’offrent à nous lorsqu’on frappe à notre porte : ignorer les coups ou ouvrir. Je me souviens d’un jeune homme qui m’a dit qu’il voulait travailler à son propre bonheur avant d’inviter Jésus dans sa vie. C’est un choix douteux parce que chaque fois que nous refusons de lui ouvrir, notre cœur s’endurcit de plus en plus jusqu’à ce que nous ne puissions plus entendre sa voix.

Pour lui ouvrir, vous devez simplement croire que Jésus est le Fils de Dieu, vous repentir de tous péchés connus et lui abandonner votre vie sans délai. Christ viendra alors demeurer en vous, vous pardonnera vos péchés et deviendra votre Sauveur et votre ami intime.

Tout ce que vous avez toujours cherché se trouve en Jésus. Il est temps de lui ouvrir la porte et de vivre une relation d’amour avec lui. 

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A