La personne pardonnée devrait pardonner

Nous savons tous ce que c’est que d’être traité injustement et de ressentir encore de la douleur et de la colère après avoir tenté de nous en débarrasser. Même si nous enfouissons notre ressentiment pendant des années, le mécontentement nous ronge souvent, comme un cancer non détecté.

Avez-vous déjà vécu une telle situation? Surtout, la vivez-vous actuellement? Dieu veut vous libérer des effets insidieux de l’amertume. Les humains sont toutefois enclins au déni et à la justification. Pour nous libérer du ressentiment, nous devons d’abord comprendre la perspective divine et nous examiner honnêtement.

Si nous laissons l’hostilité nous détruire, l’abondance et la paix devant nous caractériser nous feront défaut. La négativité peut non seulement entraver nos prières, notre adoration et notre communion avec le Seigneur, mais aussi provoquer une réaction en chaîne qui affectera notre famille, nos amis, nos collègues et même notre santé.

Nous devrions également pardonner parce que la rancune ne sied pas à notre identité en Christ, nous à qui Dieu a beaucoup pardonné (Ép 4.32). Quand nous abandonnons notre rancune et notre droit de rendre la pareille, les autres remarquent quelque chose de différent et de désirable en nous.

Couver du ressentiment revient à s’infliger des blessures, tandis que pardonner apporte des bienfaits physiques, émotionnels et spirituels. J’espère que les méditations du mois contribueront à vous révéler les domaines où Dieu veut vous libérer et à approfondir votre relation avec lui.

Quand nous abandonnons notre droit de rendre la pareille, les autres le remarquent.

Photo de Corey Lack Pictures

histoires connexes

Qu'advient-il de mes notes
BackgroundColor
Lumière
Aa
Sombre
Aa
Taille de police:
A
A
A