Passer au contenu principal
Article de fond

Un carquois rempli

Viser les mêmes cibles que Dieu

In Touch Magazine staff 1 mars 2022

Viser les mêmes cibles que Dieu

On pourrait comparer un projet de construction au fait de viser le centre d’une cible. Il nous faut une idée générale du projet et des fournitures, que l’on pourrait comparer aux flèches qu’un archer garde dans son carquois; il ne veut en perdre aucune. Si nous avons un bon plan et que nous travaillons de concert avec le Seigneur, nos efforts vont porter leurs fruits et peut?être même nous aider à atteindre certains objectifs à l’avenir. 

Lire

Psaume 127

Arrière-plan

Les « cantiques des degrés » se composent de 15 psaumes que les adorateurs juifs chantaient en montant vers Jérusalem lors de leurs festivals religieux. L’un d’entre eux, le Psaume 127, porte sur l’importance de remettre la direction à Dieu quand nous voulons atteindre nos buts.

Réfléchir

Où allez?vous?

→ Les érudits croient que le roi David, ou son fils Salomon, a rédigé le Psaume 127. Ces deux hommes visaient des objectifs élevés et ils ont réussi de grands exploits. David a uni Israël et a dirigé une dynastie. Salomon a gouverné durant une période de paix prospère, pendant laquelle il a bâti le Temple. Que vous souhaitiez changer de carrière ou dormir davantage, Dieu s’intéresse à vos objectifs.

Lorsque nous consultons Dieu à l’étape de la planification, nous pouvons nous éviter bien des peines. Dans une vie vécue dans la droiture, la diligence et la paix sont intimement associées.

→ Avez?vous déjà travaillé « en vain » (v. 1)? La Concordance Strong suggère que cette expression signifie « pour rien ». Décrivez une occasion où vos efforts vous ont paru vains. Quel prix avez?vous payé? Qu’avez?vous appris?

→ Dans le v. 1, Dieu bâtit, mais il n’est pas seul; des gens l’accompagnent. Dans les deux cas, le verbe banah est utilisé en hébreu (construire, former une maison). Comment Dieu pourrait?il « construire » dans un monde physique? Songez à un but; dressez la liste des éléments que vous devriez remettre à Dieu.

→ Écrivons le verset 1 autrement : « Si l’Éternel bâtit la maison, ceux qui la bâtissent ne travaillent pas en vain. » Lorsque nous consultons Dieu à l’étape de la planification, nous pouvons nous éviter bien des peines. Les résultats obtenus ne correspondront pas à nos attentes, mais à bien plus. Pour nous encourager, lisons Éphésiens 3.20,21.

Suite de L’Histoire

Le psalmiste voit d’autres utilités aux bénédictions, en plus de procurer de la joie. 

→ L’Écriture dit de la diligence qu’elle est un « précieux trésor » (Pr 12.27), que l’homme habile se tient auprès des rois (Pr 22.29) et que le manque de discipline « fait honte » (Pr 10.5; voir 2 Th 3.11). Comparons ces affirmations à Ps 127.2, où le travail est rapproché du « pain de douleur ». Dans une vie vécue dans la droiture, la diligence et la paix sont intimement associées. Comment le verset 2 explique?t?il cette vérité? 

→ Les versets suivants nous apprennent que les enfants constituent une récompense de Dieu, mais l’apôtre Paul déclare la valeur du célibat (voir 1 Co 7.1). Le couple marié est béni par des enfants, mais pensons à Ps 127.3?5 dans un sens élargi. Comment Dieu vous a?t?il béni par le passé, de sorte que vous en goûtez encore les bienfaits?

→ Comment les récompenses de Dieu ressemblent?elles aux « flèches dans la main d’un guerrier » (v. 4)? Lisez le verset suivant et voyez de quelle manière Dieu pourrait non seulement vous défendre contre vos ennemis, mais aussi protéger votre réputation, vous accorder sa paix et vous aider à entreprendre un nouveau projet.

Réfléchir

De quoi avez?vous rempli votre carquois? 

→ Les bénédictions — qu’il s’agisse d’une famille en santé, d’un commerce florissant, d’une habileté remarquable ou du savoir acquis durant une période sombre — peuvent contribuer à une réussite future. En fait, Dieu adapte souvent les récompenses qu’il accorde aux difficultés encore à venir.

Aller plus loin

Appliquez ce récit à votre vie.

Nous visons tous des objectifs, qu’ils soient ambitieux, comme ceux de David et de Salomon, ou modestes. Cette vérité vaut pour les chrétiens. Nous lisons dans Éphésiens 2.10 que Dieu nous a créés pour faire les bonnes œuvres qu’il a préparées d’avance pour nous. Nous ressentirons satisfaction, plaisir et exaltation à découvrir les desseins de Dieu, car il adapte les tâches qu’il nous confie aux dons qu’il nous a fournis par le Saint?Esprit. Voilà qui explique pourquoi les responsabilités de l’un ne correspondent pas à celles d’un autre, mais que nous avons tous besoin du fruit de l’Esprit pour les exercer : « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi » (Ga 5.22,23). Ces qualités vous aident?elles à atteindre vos buts? L’une d’entre elles vous fait?elle un peu défaut?

→ Dieu prépare notre tâche, mais la décision de l’accepter ou non nous revient. Comment éviter de travailler « en vain » (Ps 127.1) en gardant ces faits à l’esprit?

→ Nous pouvons utiliser des métaux précieux ou du foin et du chaume pour « bâtir ». Les premiers ont une valeur éternelle, tandis que les autres disparaîtront (1 Co 3.12?15). De quels matériaux vous servez?vous à l’heure actuelle? Que vous a appris le Psaume 127 au sujet de l’importance de vous soumettre à la volonté de Dieu en travaillant pour lui?

→ Même en nous conformant aux desseins de Dieu, en nous appuyant sur son Esprit et en récoltant ses bénédictions, nous allons travailler fort. Dieu nous permettra toutefois de réussir là où cela compte et de recevoir le repos qu’il accorde à son bien?aimé.

Illustration d’Adam Cruft

Autres articles