Passer au contenu principal
Article de fond

L’entretien de son âme

La discipline personnelle soutient la croissance spirituelle

In Touch Magazine staff 1 juin 2022

Illustration d’Adam Cruft

La discipline personnelle soutient la croissance spirituelle

CERTAINS AGRICULTEURS SONT D’AVIS QUE, s’ils doivent remercier Dieu pour la moisson, cela ne les dispense pas de cultiver leurs champs. La discipline personnelle nous paraît parfois astreignante, mais en réalité, elle nous libère de ce qui entrave notre communion avec Dieu. Le Seigneur seul peut nous accorder une moisson abondante, mais si nous travaillons le sol, les plantes poussent avec plus de facilité. Or, en ce qui concerne l’âme, son entretien peut apporter joie et satisfaction.

LIRE

Proverbes 25.16-28; Néhémie 2.11-18

ARRIÈRE-PLAN

Le livre des Proverbes est rempli de conseils nous indiquant comment vivre sainement sur les plans spirituel, social et physique. Nos erreurs peuvent nous attrister, mais elles nous poussent à franchir la première étape vers la restauration.

RÉFLÉCHIR

Comment décririez-vous votre marche chrétienne, jusque dans les détails?

→ La Bible dit du miel qu’il est une douceur, et Proverbes 25.16 fait la mise en garde suivante : « N’en mange que ce qui te suffit, de peur que tu n’en sois rassasié et que tu ne le vomisses. » La modération s’applique à bien plus que la nourriture. Dans votre vécu, que poussez-vous à l’extrême? Priez Dieu de vous éclairer et de vous rendre capable de changer. Les dépendances sont tenaces, mais elles ne se comparent pas à la puissance de Dieu en nous (Ép 3.20). Nous pouvons tout en celui qui nous fortifie (Ph 4.13) et qui nous procure son secours.

La discipline de Dieu n’est pas à redouter, car Dieu nous bénit par ce moyen.

→ Proverbes 25 mentionne bien des mauvaises tendances, y compris les commérages. Trouvez-en trois et expliquez-les en vos propres mots. Par exemple, que pourrait signifier « dire des chansons à un cœur attristé » (Pr 25.20) et en quoi cela ressemble-t-il à « répandre du vinaigre sur du nitre »? Dans chaque cas, présentez une meilleure manière d’agir.

→ Le verset 28 parle de l’homme qui n’est pas maître de lui-même. La discipline de Dieu n’est pas à redouter, car Dieu nous bénit par ce moyen. Comment sa discipline peut-elle nous permettre d’éviter les comportements cités plus haut?

→ Dans l’Antiquité, les murailles d’une ville en protégeaient les habitants des attaques. En quoi une personne non disciplinée se compare-t-elle à « une ville forcée et sans murailles » (v. 28)? Que perd cette personne par son manque de discipline?

APPROFONDIR

Longtemps après que Salomon a rédigé les Proverbes, les Israélites se sont éloignés de Dieu. À la longue, Jérusalem a été détruite, et ils sont devenus esclaves.

→ Le récit de Néhémie peut nous encourager à entretenir notre vie spirituelle. Si vous deviez « considérer les murailles » de votre vie pour voir ce qui doit y être réparé, comme Néhémie l’a fait pour les murs de Jérusalem, que constateriez-vous (Né 2.13,14)? Y existe-t-il des « brèches », des comportements énumérés dans Proverbes 25, qui vous font perdre amis, argent ou autres bénédictions?

Le récit de Néhémie peut nous encourager à entretenir notre vie spirituelle.

→ Néhémie voulait rebâtir les murailles pour que les Juifs ne soient plus dans l’opprobre (Né 2.17). En fonction de cette affirmation, quel lien voyez-vous entre la discipline, le respect de soi et le respect d’autrui?

→ Se confiant en la fidélité de Dieu, Néhémie et ses amis ont entamé « cette bonne résolution » (v. 18). Dans l’expression « la bonne main de mon Dieu », « bon » signifie agréable. En quoi cette connaissance change-t-elle votre impression de la discipline personnelle?

RÉFLÉCHIR

Comment pourriez-vous entretenir votre vie spirituelle au fil de vos activités quotidiennes?

→ Par la discipline personnelle, nous pouvons réfréner les comportements indésirables qui nous privent de bénédictions. Accueillons-la; nous constaterons que ses effets sont « bons ».

ALLER PLUS LOIN

Appliquez ce récit à votre vie.

La discipline personnelle joue un rôle positif dans notre vie, mais nous avons besoin de plus pour glorifier Dieu. Ceux qui ne comptent que sur leur volonté pour « vaincre le péché » ou « devenir meilleurs » sont vite déçus. Jésus ne nous a pas seulement sauvés pour nous emmener au ciel; il a prévu une vie pieuse pour chacun des siens, qu’ils ne peuvent vivre sans sa puissance (voir Jn 15.5). La discipline personnelle signifie que nous travaillons de concert avec Dieu plutôt que contre lui.

→ Le Saint-Esprit rend les chrétiens capables de vivre avec droiture et d’éviter les dangers mentionnés dans Proverbes 25. Lisez Galates 2.20 et 2 Timothée 2.22, puis rédigez une prière pour demander à Dieu le nécessaire afin de concrétiser ces deux versets au quotidien.

→ Au fil de notre croissance en Christ, nous exprimons graduellement plus d’amour, de joie, de paix, de patience, de bonté, de bienveillance, de foi, de douceur et de maîtrise de soi (Ga 5.22,23). Chacune des huit premières qualités est associée à la neuvième : la maîtrise de soi (ou la discipline). Celles-ci s’imbriquent l’une dans l’autre.

→ Cantique des cantiques 2.15 nous exhorte à nous débarrasser de toute entrave à notre relation avec Christ : « Prenez-nous les renards, les petits renards qui ravagent les vignes; car nos vignes sont en fleur » (Ca 2.15). Puisse ce verset nous fournir un moyen de plus pour comprendre la valeur et la puissance de la discipline, ainsi que les promesses qu’elle recèle.

Autres articles