Passer au contenu principal
Article de fond

Le bon combat

Dieu fournit le courage nécessaire pour mener les bons combats.

In Touch Magazine staff 1 janvier 2022

Dieu fournit le courage nécessaire pour mener les bons combats

Les joailliers déposent souvent les pierres précieuses sur du velours noir pour en faire ressortir toute la beauté. Peu nieront cependant que le velours lui?même recèle une certaine beauté. Dans nos plus grandes épreuves, le fait de nous appuyer uniquement sur Dieu peut se révéler merveilleux. Lorsque nous lui permettons de briller, il nous accorde des victoires dignes d’être documentées.

Lire

1 Samuel 17; Esther 4

Arrière-plan

Bien qu’ils aient vécu à une époque et dans un lieu différents, David et Esther ont fait peu de cas de leur sécurité personnelle quand il s’est agi de protéger le peuple de Dieu.

Réfléchir

Ne sous?estimons jamais la puissance de Dieu.

→ On peut définir le courage ainsi : trouver la force d’entreprendre une chose risquée ou dangereuse. Dans 1 Samuel 17.4?11, le géant Goliath se moque des Israélites et les provoque en duel. Réfléchissez à toutes les facettes de l’intimidation dans cette situation. En plus du danger physique évident, pourquoi les soldats auraient?ils pu être « saisis d’une grande crainte » (v. 24)? Affrontez?vous une difficulté? Demandez à Dieu le courage d’y faire face.

Il n’est pas mal de voir dans les récompenses une motivation au courage. Elles ne devraient toutefois pas constituer notre principal motif.

→ Goliath avait réussi à effrayer « tous ceux d’Israël » (v. 24), mais David l’accuse d’« insulter l’armée du Dieu vivant » (v. 26). De quelle manière David se démarque?t?il du groupe? Quelle est sa préoccupation principale?

→ Songez au rôle de la motivation dans une telle situation. David veut défendre l’honneur de Dieu, mais il s’informe de la récompense associée à la victoire. Fait?il preuve d’égoïsme? Trouvez un passage ou deux où un bon comportement est relié à une récompense.

→ David aime l’idée de la récompense, mais où puise?t?il son courage en réalité (v. 34?37)? Avez?vous aussi fait l’expérience de la fidélité de Dieu, de sorte que vous pouvez vous inspirer de votre vécu pour trouver le courage d’affronter un problème? Dressez une courte liste de ces situations.

Un Autre Récit

Six siècles après que David a vaincu Goliath, la courageuse reine Esther a, à son tour, sauvé les Juifs d’un ennemi mortel.

→ Tous les Juifs ont été consternés par la promulgation de l’édit de persécution dans Suse, et Esther elle?même en « fut très effrayée » (Est 4.1?4). Comparez sa situation (y compris la suggestion que lui présente Mardochée, son cousin et gardien) à celle de David sur le champ de bataille. En quoi Esther devait?elle faire preuve de courage (ne vous arrêtez pas seulement aux risques physiques)?

Dieu seul voit la situation dans son ensemble […] Dans le but de livrer combat pour lui, pour d’autres ou pour nous?mêmes, nous aurons besoin de courage.

→ Esther se préoccupe de sa sécurité (4.13,14), mais l’Écriture la présente comme une héroïne. Tant cet épisode de sa vie que la bataille de David indiquent qu’il n’est pas mal de voir dans les récompenses une motivation au courage. Elles ne devraient toutefois pas constituer notre principal motif. Quels autres facteurs ont nourri le courage d’Esther selon vous?

→ Fournissez votre propre définition de l’honneur. Quel rôle joue l’honneur dans ces deux récits? L’honneur est?il une idée frivole ou peut?on l’associer à la droiture? Expliquez votre raisonnement.

Réfléchir

La bravade est dangereuse, mais Dieu nous révélera quels risques prendre si nous nous appuyons sur lui. 

→ Comme Dieu seul voit la situation dans son ensemble, il peut seul prévoir les résultats de nos interventions. Dans le but de livrer combat pour lui, pour d’autres ou pour nous?mêmes, nous aurons besoin de courage. Dieu ne nous appellera probablement jamais à sauver tout un peuple, mais par notre foi et notre discernement, nous pourrions sauver quelques vies.

Aller plus loin

Appliquer ce récit à sa vie.

Quand, pour la dernière fois, avez?vous fait preuve de courage? Nous ne pourrions être soumis à de grandes épreuves que quelques fois au cours de notre vie. La vie quotidienne nous présente cependant bien des occasions de nous montrer braves. La Bible nous procure alors : des instructions nous éclairant sur nos choix (le livre des Proverbes); des modèles honorables, bien que profondément humains (comme David et Esther); ainsi que des rappels des bénédictions associées à l’obéissance (les Béatitudes; Mt 5.3?12). De plus, on peut ranimer son courage au moyen de versets mémorisés.

→ Vous avez dû prendre une décision séance tenante. Êtes?vous parti dans une mauvaise direction en raison des risques découlant de votre décision? Ou, pour bien réagir, avez?vous plutôt compté sur : Dieu et sa protection; sa Parole cachée dans votre cœur; ou encore la présence de son Esprit? Réjouissez?vous en Dieu pour la victoire accordée ou priez?le de vous donner la force nécessaire la prochaine fois.

→ Il importe de bien réagir aux problèmes quotidiens, mais il est futile de se montrer vigilants à l’excès, parce que nous compterions alors sur nous?mêmes plutôt que sur Dieu. Avant d’affronter Goliath, David a déclaré : « Car la victoire appartient à l’Éternel » (1 S 17.47). Vous pouvez également vous soumettre au Saint?Esprit pour que, le moment venu, il vous donne la victoire sur vos « géants » (Lu 12.12).

→ Le découragement peut nous paralyser et mener à la stagnation spirituelle. Le courage qui s’étaye sur la foi nous bénit et nourrit notre confiance en Dieu. Si vous affrontez des difficultés, laissez le Seigneur briller en vous. Vous serez étonné des résultats.

Illustration d’Adam Cruft

Autres articles